JEROME
JEROME GAROSTE
BIARRITZ
GAROSTE
JOAILLIER
CREATEUR
GEMMOLOGUE

Les Perles

Perles

Perles

Parmi tous les trésors de la nature entrant dans la composition des bijoux précieux, la perle est sans doute un des plus fascinants, car il appartient non pas à l’univers minéral mais au monde vivant.

De sa longue histoire à travers les civilisations, la perle puise une valeur symbolique très riche , elle représente la pureté , l’amour, la tendresse.

 

La perle de culture Akoya.

Au Japon berceau traditionnel de la production, c’est l’huître  Pinctada Fucata qui  est choisie pour la beauté de sa nacre. Son nom Japonais est Akoya.

On sait que la production de la perle est une réaction de défense de l’huître, lorsqu’un minuscule corps étranger ( souvent un grain de sable), arrive à pénétrer à l’intérieur de sa coquille. Si elle ne peut l’expulser, elle se protége en secrétant la matière  perliére qui viendra entourer l’intrus et former la perle après plusieurs années. L’homme a acquis l’art de provoquer ce phénomènes naturel. Aujourd’hui, le travail des éleveurs commence par la reproduction des huîtres, dont on protége la croissance pendant 2 ans. C’est à cet âge que la greffe peut être effectuée , l’huître est sortie de l’eau et un spécialiste y introduit le noyau de la future perle de culture ainsi qu’un fragment de tissu épithélial prélevé sur une autre huître . L’huître est alors replacée dans un panier, dans le secteur de la ferme qui lui convient le mieux.   Les fermes sous-marines, situées pour la plupart le long des côtes du sud du Japon, où des baies aux eaux tranquilles constituent l’environnement idéal. La grande aventure commence . Pendant tout le temps de sa formation, l’huître sera surveillée et transférée d’un secteur à l’autre de la ferme en fonction de ses besoins à chaque stade de son évolution, elles sont protégées des dangers tes que les  prédateurs, les changements trop brusques de température et de salinité, maladies et parasites, altération du plancton qui constitue leur nourriture.

La récolte s’effectue au seuil de l’hiver, le taux de mortalité est considérable jusqu’à 50% et de nombreuses huîtres produisent des perles défectueuses environ 20%.

A la sortie de l’huître, la perle de culture Akoya révèle déjà son éclat et sa couleur naturelle, qui peut varier du blanc au gris-bleu, du rosé au créme, du gold au vert. Les nuances sont infinies et seule une production en grande quantité permet de composer des lots de perles de mêmes couleur. Même chose pour la dimension et la qualité.

Dés la récolte, le fermier vend se lots à la bourse officielle,où ne sont admis que des opérateurs qualifiés. Les perles sont adjugées et transférées dans les ateliers où elles sont inspectées, triées et groupées en lots homogènes. Elles sont percées, enfilées en rangs et reliées en masses . Toutes ces opérations sont confiées à des spécialistes.